Thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge est la discipline qui permet de mesurer à distance et sans contact la température d’un objet cible à partir de ses émissions d’infrarouges. C’est un outil de diagnostic permettant de déceler des désordres invisibles à l’œil nu. Elle permet, avec une image prise au plus près, de détecter des variations thermiques locales, et donc ainsi visualiser et mettre en évidence des défauts d’isolation non soupçonnés jusque là.

La thermique du bâtiment

 

Les champs d’application d’une caméra thermique infrarouge dans le bâtiment sont nombreux. Recherche de défauts d’isolation et ponts thermiques, contrôle de planchers chauffants, l’inspection des menuiseries, la recherche de fuites, et défauts d’étanchéité à l’eau… sont autant de travaux qui peuvent demander des heures de recherches, parfois veines ou imprécises, sans l’aide d’une caméra thermique.

 

Isolation  (préservation de l’énergie) :

 

L’air chauffé monte… Tout le monde le sait.

Il est donc facile de comprendre que la mauvaise qualité de l’isolation d’une toiture peut générer les plus fortes et plus couteuses consommations d’énergie de votre maison. (A surveiller aussi : L’isolation des murs, le renouvellement d’air et dans une moindre mesure, les fenêtres et le sol).

deperditions

La thermographie infrarouge est la méthode idéale pour identifier les anomalies de l’enveloppe des bâtiments telles que les fuites d’air, le manque d’isolation, les ponts thermiques. Elle permet enfin de contrôler l’isolation de son habitation avant même d’investir dans un nouveau et couteux système de chauffage.

 

Les conditions d’utilisation

 Le recours à la thermographie dans le bâtiment ne peut se faire que pendant la période hivernale. Une forte différence de température entre l’intérieur du bâtiment et l’extérieur est préférable car elle facilite l’exploitation des images en créant un meilleur contraste entre le bâtiment et son environnement. Le bâtiment doit néanmoins être chauffé plusieurs jours avant les captures selon son niveau d’inertie. Pour les prises de vues extérieures, il faut privilégier les périodes avec peu de rayonnement solaire direct. C’est-à-dire à l’aube ou par temps couvert. Les prises de vues intérieures n’ont pas d’autres contraintes que celles d’une différence de température importante entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.

 

Inspection thermographique de l’extérieur :

 

Vérification thermographique infrarouge des façades, c’est-à-dire de l’enveloppe externe du bâtiment. L’air que vous chauffez à l’intérieur de votre habitation se déplace dans les parties les plus hautes: Plafond, étage… Le moindre orifice est pour lui une porte de sortie providentielle qui peut vous coûter très cher en dépenses de chauffage.
Une recherche de déperdition de chaleur au travers des murs, menuiseries, et ouvrages traversant de murs et toitures, qui permet d’avoir une vision intégrale de l’état de la construction et de mettre en évidence les déperditions de chaleur.

image1

En matière d’économie d’énergie, le plus important c’est ce qu’on ne voit pas…

Inspection thermographique de l’intérieur :

 

Un contrôle par caméra thermique infrarouge par l’intérieur du bâti permet de visualiser avec beaucoup de précision les points faibles intérieurs qui sont typiques de défauts d’isolation : Des infiltrations d’air froid provenant par exemple de prises de courant, de passages de câbles ou de conduits d’aération, de défauts de liaison des parois verticales ou bien horizontales, de défauts de calfeutrement des menuiseries,  etc.

La Thermographie intérieure est un outil de vérification de mise en œuvre, aussi bien dans l’ancien que dans les constructions neuves

image3Dans le neuf : Mise en œuvre pour le moins imparfaite des plaques d’isolation sous cette toiture. image4Dans l’ancien : Le mur du fond de cette buanderie n’est pas isolé, on distingue parfaitement les blocs béton.

Fuite sur canalisation d’eau, planché chauffant :

 

Dans le cas d’une fuite au niveau d’une canalisation enterrée, une caméra thermique permet de localiser la fuite avec précision, de manière non destructrice, permettant de circonscrire la zone de réparation et de limiter au nécessaire la destruction du revêtement par les réparateurs.
Cette technique largement éprouvée permet donc, de limiter les coûts sur les problèmes de recherche de fuite.

La caméra thermique peut également contrôler l’installation d’un plancher chauffant avant la pose du carrelage, par exemple, ou la qualité de la pose et des joints sur les chantiers d’isolation, et ceci, de manière non invasive.
Les problèmes éventuels sont alors décelés avant les finitions, et peuvent ainsi faire l’objet de réparations précoces et donc moins coûteuses.

image5

Fuite d’eau sur canalisation de chauffage central (en rouge et blanc).

image6

Visualisation des conduites d’un plancher chauffant.

Infiltration dans les murs / Remontées capillaires :

 

La thermographie infrarouge permet de localiser les infiltrations d’eau en provenance de l’extérieur.
Une caméra infrarouge permet également de localiser de façon précise les endroits où l’eau a pu pénétrer dans le bâti et d’évaluer exactement l’envergure des travaux de réparation qui pourront alors être effectués plus rapidement et à moindre coût.

image7

Une remontée capillaire sur la partie droite (en noir) qui diffuse dans le mur touchant. (Fusion du thermogramme dans l’image réelle).

Les toitures :

 

Une des applications les plus courantes est la détection de problèmes d’isolation sur les toitures.

L’eau ayant une forte masse calorifique comparée aux matériaux de toiture, elle conserve la chaleur du soleil plus longtemps que la toiture. Ainsi, les problemes d’infiltrations peuvent être facilement détectés avec une caméra infrarouge.

L’imagerie thermique permet à l’opérateur de localiser rapidement les zones humides pour une réparation efficace. D’importantes économies sont alors réalisées en réparant uniquement la zone défectueuse de la toiture

De l’interieur de l’habitation, une inspection avec une caméra permettra de détecter l’humidité présente dans l’isolation de votre toiture.
Il y a une importante dépendance entre isolation thermique et problèmes d’infiltrations et d’humidité (on sait que l’humidité s’infiltrant dans l’isolant peut diminuer son efficacité jusqu’à zéro)

image8

Au dessus de ce plafond, un isolant (ici, de la laine de roche) humidifié à cause de tuiles cassées. (Remarquez bien, photo de gauche, les dégâts n’étaient pas encore visibles.)

 

Les commentaires sont clos.